Seth Woods (USA): « Le violoncelle est un deuxième corps avec lequel je me connecte pour m’exprimer »

© Gonzalo Garzo

Originaire de New York mais résidant à Leeds, Seth Woods s’est forgé une solide réputation dans divers styles musicaux. Suite à une formation classique, il s’est lancé dans la musique baroque et d’avant-garde. En plus de son travail de soliste et de musicien de chambre, Seth a joué avec le « New York City Ballet Orchestra de St. Lukes », le « Henry Mancini Institute Orchestra », le « Di Capo Opera Theater » et le « Vertical Player Repertory Opera ».

Seth Woods a partagé la scène avec des musiciens prestigieux tels que Peter Gabriel, Bruce Springsteen, Mary J. Blige, Lady Gaga, Elton John, Lou Reed, Sting ou Dame Shirley Bassey. Il a également eu le privilège de jouer dans des salles comme le Carnegie Hall, le Stadt Casino Basel, le Moods Jazz Club-Zurich, le KKL Luzern, le Theater Basel, La Scala, le Wang Theater, le United Nations, le Merkin Hall, le Jacob’s Pillow Dance Festival, le Radio City Music Hall ou encore le Bell Centre.[quote]Je suis tombé amoureux du violoncelle en regardant le film « Les sorcières d’Eastwick »[/quote]

J’ai eu le plaisir de rencontrer Seth durant sa résidence artistique au Centre Intermondes à La Rochelle. J’ai vu en lui une personne aimable, sensible et avec une joie de vivre contagieuse. Ses exceptionnelles capacités artistiques et son incroyable dextérité ont attisé ma curiosité pour le violoncelle, un instrument à la fois dynamique et profond. Voici mon interview de l’artiste :

Quand et comment as-tu décidé de devenir un artiste professionnel?

J’ai grandi dans une famille passionnée par la musique et l’art. Quand j’étais petit garçon, j’avais l’habitude de m’asseoir et d’écouter les répétitions du groupe de gospel-jazz de mon père. D’une certaine manière, je savais que la musique ferait toujours partie de ma vie. Par la suite, après quelques cours théoriques de violoncelle, j’ai senti que je devais me consacrer à ça. Je pense que c’était quand j’avais 16 ou 17 ans. Cette décision n’a pas été facile, et heureusement je ne regrette pas aujourd’hui de l’avoir prise.

Pourquoi le violoncelle?

Quand j’étais petit je suis tombé amoureux de la bande son du long-métrage “Les sorcières d’Eastwick” [dans le film, il y a plusieurs scènes dans lesquelles Jane -Susan Sarandon- joue de cet instrument]. À l’âge de six ans, quand j’étais à l’école primaire, on m’a laissé choisir un instrument quand j’ai commencé l’apprentissage de la musique. Je ne voulais pas de quelque chose comme la flûte ou le violon, puisque tout le monde choisit cela et, de plus, le son ne m’attirait pas trop. Je me souviens être entré dans la salle avec les instruments à corde, avoir vu le violoncelle… Pour moi, cet instrument est l’âme de tous les autres. Il a franchement tout. C’est comme un deuxième corps avec lequel je me connecte quand j’ai besoin de m’exprimer.

[quote]La bande sonore de ma vie comprendrait Shirley Horn, Tina Turner, Coltrane, Hendrix et Joni Mitchell.[/quote]J’imagine que tu n’as pas toujours aimé le même style de musique. J’aimerais connaître l’évolution de tes goûts musicaux, et aussi savoir le style auquel tu t’identifies le plus aujourd’hui.

Mes goûts musicaux ont changé au fil du temps. Cependant, jusqu’à présent je n’ai pas écouté assez de musique classique. J’ai grandi avec Diana Ross, Michael Jackson, Louis Amstrong, John Coltrane, Jimi Hendrix, Chaka Khan, Earth, Wind & Fire, Janet Jackson et TLC. Je me suis développé personnellement avec ces artistes à un certain moment de ma vie. Au fil des années, l’industrie musicale a changé, tout comme la musique diffusée à la radio. Actuellement j’interprète pas mal de musique contemporaine et d’avant-garde, même si je m’intéresse aussi au domaine de la musique classique depuis une décennie. Maintenant, j’écoute un peu de tout. J’essaie de garder mes oreilles toujours ouvertes. Ensuite, et c’est normal, il y a des choses que j’apprécie moins, mais je veux également les avoir en tête. Je garde quand même une certaine nostalgie du Motown, du R&B, et bien sûr, le rock progressif expérimental. Si ma vie avait une bande sonore, elle comprendrait Shirley Horn, Tina Turner, Coltrane, Hendrix et Joni Mitchell.

Penses-tu que le musicien professionnel devrait toujours jouer ce qui lui fait plaisir, ou bien, devrait-il aussi jouer ce que la société veut écouter ?

Je suis persuadé que tu dois jouer ce qui te fait plaisir et qui te fait te sentir bien. Après, il est aussi vrai que pour payer tes factures, il faut quand même jouer de la musique populaire. Par exemple, je travaille comme musicien pour d’autres artistes, mais je m’assure toujours de croire vraiment à ce qu’ils font avant de m’engager. Toutefois, il faut jouer ta propre musique à chaque fois que tu en as l’occasion. Je pense que le fait de jouer ta propre musique est positif; tu te connectes plus facilement avec elle puisqu’elle est personnelle.

[quote]Avant de jouer avec quelqu’un, je m’assure de croire vraiment à ce qu’il fait[/quote]

Qu’ est-ce qui pour toi caractérise la musique contemporaine qu’il n’y a pas dans la musique classique ou dans d’autres styles?

Bon, si tu m’avais posé cette même question il y a cinq ans, je t’aurais répondu très différemment. Il y a beaucoup de styles de musique contemporaine et je n’englobe pas tout. Jouer quelques uns de ces styles me permet de “déployer mes ailes” et de me sentir moi-même, en particulier quand le compositeur est encore vivant et que je peux entrer en contact avec lui. Ainsi, je peux lui poser des questions et, si j’ai la chance, recevoir quelques réponses. D’un autre coté, je n’ai jamais ressenti une connexion particulière avec divers styles de musique classique, donc, loin d’essayer de produire quelque chose qui ne sort pas de mon cœur, j’ai toujours laissé ces œuvres pour à d’autres interprètes. Cependant, au cours des dernières années, j’ai développé mon oreille pour certains types de musique classique. Je sens que j’ai changé un peu, puisque je trouve les travaux de musique classique différents d’une certaine manière. Je sens que ma voix se connecte avec eux et j’en profite plus.

A ton avis, comment pourrais-tu définir les personnes qui apprécient la musique contemporaine? Et celles qui disent ne pas la comprendre? Est-ce qu’il y a des stéréotypes?

La musique est la musique. Elle peut être bonne ou mauvaise. Il y aura quelqu’un qui l’écoutera, ou peut être non, mais cela ne veut pas dire que nous, en tant qu’artiste (et aussi comme spectateurs), ne pouvons pas essayer d’introduire de nouvelles sonorités pour les personnes qui ne les connaissent pas. Un bon nombre de personnes perçoivent la musique contemporaine de la même manière que la musique classique: comme un terrain intellectuel réservé aux « bourgeois » et aux « intellectuels ». Personnellement, je dis que la musique est faite pour tous ceux qui veulent l’écouter.

Quelles sont tes recommandations pour les jeunes (ou les moins jeunes) qui envisagent  de devenir artistes professionnels?

Écoute toi et joue avec  ton cœur. Ne ferme pas tes oreilles à la musique et à l’art autour de toi. Chacun d’eux nourrit le suivant. Ah ! Et au niveau des recommandations pratiques… Essaie d’être une personne agréable pour ceux qui travaillent avec toi.

Quels sont tes prochains projets?

Par où commencer… J’ai pas mal de projets en ce moment, et je n’ai pas envie de parler de tout. Je suis en train de préparer mon premier album, qui sera composé de musiques que j’ai écrit pour le violoncelle et aussi de musique électronique. J’ai beaucoup de boulot cette année; j’ai fait des concerts très touchants en Amérique, en Europe et en Asie. Je suis aussi en train de finir le design d’un instrument digital artisanal dont je me servirai pour faire des réglages musicaux électro-acoustiques. Franchement, c’est une folie tout ça, mais c’est très émouvant en même temps. Restez attentifs aux prochaines nouvelles!

Site web personnel de Seth Woods: www.soundcloud.com/seth-woods

Interprétation de « Black Zero » de Aldo Tambellini au Tate Modern de Londres (dropbox)

Solo de Violoncelle:

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*