Hakim Bah (Guinée), dramaturge

Le jeune écrivain Hakim BAH (Guinée, 1987) qui était en résidence à la Rochelle, nous a laissé cette petite interview dans laquelle il nous parle de ses débuts, son parcours, ses motivations… Hébergé au Centre Intermondes pendant plus de deux mois, il a dirigé un atelier d’écriture avec un groupe d’étudiants de l’Université de La Rochelle, qui a eu pour finalité la création de la pièce de théâtre « Mirage ». Cette résidence a été possible grâce au travail du Théâtre Toujours à l’Horizon et à la participation de l’Institut Français et la Ville de La Rochelle.

Hakim Bah a effectué plusieurs résidences d’écriture au Burkina Faso (Les Récréatrales), en Guinée (l’Univers des Mots), au Congo et en France. Il a participé aux Rencontres Internationales des Jeunes Créateurs et Critiques en Arts de la Scène à l’occasion du festival TransAmérique à Montréal (2013) et était l’un des auteurs invités à la 13ème édition du festival Regards Croisés à Grenoble. Il a suivi des formations en écriture dramatique avec Roland Fichet et en mise en scène avec François Rancillac et Kouam Tawa.

Il a écrit de la poésie et une nouvelle, mais c’est pour le théâtre qu’il se montre le plus passionné. Il a produit les pièces « Les cailloux de la mort », « Sur la pelouse » (créée lors de la 7ème édition des Récréatrales au Burkina Faso) et « Le cadavre dans l’œil » (commande du Théâtre de Folle Pensée dans le cadre du cycle « Portrait avec paysage ») mais aussi « Ticha, ticha », « On décolle » et « Un matin d’août ».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*