« En train de » : la nouvelle exposition de Riky Kiwy à découvrir à l’Atelier Bletterie

Riky_Kiwy

Riky Kiwy est un photographe italien, originaire de San Remo, installé à Lyon depuis 2011. Il expose tout le mois de mars à l’Atelier Bletterie à La Rochelle son travail saisissant sur le « train writing » et ses protagonistes.

La spécialité de Riky Kiwy est peu commune, passionné par le « train writing », il photographie les « train bombers » ou « train writers » dans leur processus de création. Le « train writing » est une pratique du graffiti tout à fait spécifique. Elle rassemble les graffeurs et taggeurs peignant ou posant leur blaze sur les trains et les voies ferrées.

 L’univers des « train writers » sublimé

Riky observe les différents styles et techniques de ces artistes et s’imprègne de l’atmosphère périlleuse dans laquelle se déroulent ces actes de création artistique. Il suit les protagonistes à travers l’Europe et le Maroc. Voyageurs low-cost, munis d’une valise remplie de bombes aérosols et de peu de vêtements, ils effectuent leurs œuvres en solitaire ou bien en crew.  On pourrait penser à cette première description que Riky Kiwy est photoreporter. Or, Riky Kiwy est un artiste. Il transpose dans ses photos une part de tensions palpables, qu’il sublime de façon étonnante, rendant esthétique cet univers sous-terrain méconnu de tous, le considérant comme un ornement habillant les trains. Ce qu’il apprécie : pouvoir fixer son objectif sur le trafic, les divers modèles de  trains et de métros, différents d’un pays à l’autre. Si le graffiti est d’ordinaire perçu comme un art éphémère, le processus du « train writing » l’est d’autant plus puisque les artistes ne revoient pour la plupart, jamais leurs réalisations. Riky démystifie les « train writers » en traitant ses sujets avec passion, respect ou parfois même avec humour.

Parcours & influences

Riky Kiwy a tout d’abord commencé par le graffiti à l’âge de 15 ans puis a découvert la photo argentique durant ses études en lycée d’art. « Je trouvais fascinant de développer les pellicules dans une chambre noire, j’ai ensuite essayé le numérique mais je reviens toujours à l’argentique » nous confie le photographe. A ses débuts, Riky Kiwy était fasciné par le noir et blanc et les photographes de renom comme Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Martin Parr et les pionniers ayant contribué à forger l’histoire de la photographie comme Martha Cooper. Le jeune homme a par la suite suivi des cours de photographie, a travaillé pour des showroom et réalisé des photos de mode. Il développe depuis quelques mois une marque de vêtements portant le nom de « Visitors ». Il vient de créer une première série limitée de tee-shirts sérigraphiés et une seconde série où il utilise l’impression numérique permettant de rendre plus visible la photo en mettant le tissu directement dans l’imprimante. L’artiste prépare déjà de nouveaux projets dont une future exposition sur son voyage au Maroc, qui ravira les adeptes du street art en quête de sensations nouvelles !

Annabel Miton
L’exposition « En train de » se déroule à l’Atelier Bletterie du 16 au 28 mars 2015, du mardi au samedi de 15 h à 19 h. Plus d’informations ci-dessous :

http://rikykiwy.tumblr.com/

http://www.atelierbletterie.fr/

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*