ECLIPSE. L’art circassien présenté à l’Eldorado (Saint-Pierre d’Oléron)

Pour sa dernière représentation en France, l’école de cirque cambodgien Phare Ponleu Selpak a choisi la salle de l’Eldorado à Saint-Pierre d’Oléron pour présenter son spectacle Eclipse. Sur scène, quatorze jeunes artistes ont emmené avec eux un public enthousiaste dans un magnifique voyage au cœur des mythes cambodgiens.

© JF Mousseau

© JF Mousseau

Ils sont jeunes, beaux et très talentueux. Ils sont la nouvelle génération du Cambodge. Douze artistes danseurs-acrobates de Battambang se sont produits devant une salle comble, transportée dans un conte khmer mêlant humour, tragédie et émotions. Avec humilité et une énergie communicative, accompagnés par deux musiciens traditionnels, ces artistes venus du sud-est asiatique ont conquis le public charentais après une tournée européenne très applaudie.

Partant d’un scénario simple, dans un décor minimaliste et vêtue de costumes sobres, la troupe parvient à emporter le spectateur dans des contrées lointaines où l’imaginaire et les croyances ont la part belle : dans un paisible village, un homme fait irruption et demande l’hospitalité auprès des habitants. La jovialité des villageois lui laisse à croire en leur âme charitable. Il n’en est rien. En raison de son apparence quelque peu différente, il est méprisé et chassé de leur territoire. La haine pour ces hommes et la vengeance lui rongent le cœur. A mauvais desseins, il demande alors l’aide des dieux. Transformé en une femme belle et désirable, il se joue de la crédulité des hommes et répand la mort autour de lui. Le mal reconnu dans les traits de cette vénéneuse créature, la révolte des villageois ne se fait pas attendre plus longtemps.

© Ludovic Castellon

© Ludovic Castellon

Pendant une heure, ces artistes animent cette histoire avec un dynamisme, une fraîcheur et un charme propre au peuple khmer. Peut-être rien de très spectaculaire en comparaison à d’autres troupes circassiennes bien plus rodées et professionnelles, mais ce qu’ils offrent au public est plus rare encore : l’envie de partager leur art ainsi que la joie juvénile et débordante de se produire au-delà des frontières cambodgiennes.

Sourire aux lèvres dans les moments joyeux de la vie du village ou prenant des traits plus durs lors de scènes dramatiques, ils se livrent pleinement et sans concession. Éclipse reste dans la veine du théâtre asiatique, très expressif et maniéré, mais il est aussi ancré dans la contemporanéité. Ainsi ils donnent à voir une performance plus qu’honorable où numéros d’acrobaties, de jonglage, de jeux d’ombres et de danse se suivent sans relâche. Les scènes de combat, mimées avec des bâtons de bambou, sont particulièrement surprenantes d’originalité et d’agilité. Rien ne manque à ce tableau du peuple cambodgien. La danse gracieuse et la musique à la fois traditionnelle et moderne, font également vibrer l’histoire qui nous est contée. Avec en prime un humour malicieux auquel le public s’est montré très réceptif.

C’est donc par un samedi 7 février 2015, au soir, que le soleil est entré dans la salle de l’Eldorado à Saint-Pierre d’Oléron. Le public, debout, a été ravi d’avoir rencontré la nouvelle génération du spectacle vivant khmer. Il est sans nul doute reparti ce soir-là avec des envies d’ailleurs. Les artistes quant à eux sont rentrés dans leur beau pays, très vraisemblablement animés par l’idée de revenir avec, dans leurs minces bagages, de nombreuses et nouvelles prouesses.

Après l’effroi de la guerre, la terreur du génocide civil et les sinistres conséquences sur la société actuelle (pauvreté, corruption, jeunesse sacrifiée), ce spectacle, empreint de lumière et d’espoir retrouvé, laisse à penser que les pires pages de l’histoire khmère sont en train de se tourner. Cher pays, cher Cambodge, ne pleure plus, la relève est là.

Ida HEM REUN

 

© JF Mousseau

© JF Mousseau

Mise en scène : Det KHUON (Phare Ponleu Selpak) et Phil NOBLE (Philippines Educational Theater Association)

Collaboration artistique : Agathe OLIVIER (Compagnie LES COLPORTEURS)

Création musicale : NORNG Chantha et PANG Sopheap

Artistes : BO Ratha, CHEAT Sopheak, CHUOB Kanha, HENG Chhaya, HOK Sithang, HOUN Sopheap, KHUON Chanveasna, MONNY Ratanaksombath, NOV Sreyleak, PAY Phearum, SAN Samedi, SIM Chantha

Musiciens : PRAK Englean, NGAM Rattanak

Technicien : CHHUON Bunthet

Production : Phare Ponleu Selpak et le Collectif clowns d’ailleurs et d’ici

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*